Attaques cérébrales : un grand pas vers de meilleurs traitements

A ce jour, il n’existe qu’un seul recours technique : la thrombolyse ou destruction du caillot sanguin qui obstrue une artère cérébrale, grâce à une molécule appelée tPA. L’équipe Avenir de l’Inserm «Activateur tissulaire du Plasminogène (tPA) dans le fonctionnement cérébral » dirigée par Denis Vivien a démontré que cette molécule pouvait passer la barrière encéphalique avec des conséquences potentiellement graves sur la mémoire, l’apprentissage et la mort des neurones. Ces travaux de l’équipe Inserm de Denis Vivien montrent que, même chez des rats dont la barrière hématoencéphalique est intacte, le tPA peut passer dans le cerveau et potentialiser la mort neuronale. Mieux, le mécanisme exact a pu être identifié in vitro : le tPA atteint le cerveau par transcytose (en traversant les cellules) grâce à un récepteur spécifique, le LRP (LDL receptor-related protein).

L’équipe du Pr Denis Vivien, a mis au point une approche complémentaire par immunothérapie pour tenter d’éviter les effets indésirables du rtPA administré mais aussi du rtPA produit par les cellules cérébrales en souffrances.

L’équipe a effectué avec succès les tests confirmant le rôle de certains anticorps pour protéger le cerveau et réduire les effets secondaires des thérapies actuelles de l’Accident Vasculaire Cérébral.

Cette recherche, encore en phase préclinique, a démontré qu’une injection intraveineuse unique de ces anticorps, administrés seuls ou associés au rtPA protège significativement le cerveau en réduisant les risques de dommages cérébraux et d’hémorragies. Ceci dans une « fenêtre thérapeutique » plus longue que celle du rtPA seul, ce qui permettrait de traiter beaucoup plus de patients.
Des essais cliniques pour ce nouveau traitement de l’accident vasculaire cérébral, qui pourrait aider des millions de personnes à éviter de lourdes séquelles, devrait démarrer très prochainement.

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+