Signes et Symptomes

« Les études démontrent qu’un enfant n’est pas un « petit adulte » et que les causes, les symptômes et les résultats de santé de l’AVC pédiatrique sont différents également. »Dre Gabrielle deVeber, neuropédiatre.

Tableau complet des premiers signes de l'AVC de l'Enfant à consulter ici:
icon-Les premiers signes de l'AVC de l'enfant

Les symptômes de l’AVC que présentent les nouveau-nés et les enfants d’âge préscolaire sont souvent différents de ceux chez l’adulte parce que leur cerveau est encore en développement. Chez les enfants plus âgés, toutefois, ces symptômes sont très similaires à ceux des adultes et dépendent du secteur du cerveau atteint. Le diagnostic est souvent retardé ou raté chez les nouveau-nés et les enfants puisque l’AVC n’est habituellement pas la première explication qui vient à l’esprit pour les symptômes constatés.

 

Pour bien comprendre l’AVC pédiatrique il faut préciser les deux stades auxquels il peut survenir :

  1. Le stade périnatal : débute avant la naissance et se poursuit jusqu’à 28 jours après la naissance. Le stade périnatal comprend l’AVC fœtal (avant la naissance) et l’AVC néonatal ou du nouveau-né (à la naissance ou dans les 28 jours qui suivent).
  2. Le stade de l’enfance : débute au 29e jour de vie et se poursuit jusqu’à l’âge de 16ans.

CaractéristiquesAVC de l'AdulteAVC de l'EnfantAVC périnatal
Types les plus fréquents d’AVC• à 80 % causés par un blocage ou un caillot

• à 20 % par un épanchement de sang dans le cerveau
• à 50 % causés par un blocage ou un caillot

• à 50 % par un épanchement de sang dans le cerveau
• à 80-90 % par des blocages d’artères ou de veines

• à 10-20 % par un épanchement de sang dans le cerveau
Principaux facteurs de risque et causes de l’AVC• Hypertension

• Diabète

• Taux élevé de cholestérol

• Tabagisme

• Arythmie cardiaque (fibrillation auriculaire)
• Anomalie congénitale

• Problèmes cardiaques

• Troubles des vaisseaux sanguins

• Infections (ex. méningite)

• Traumatisme crânien

• Hémopathies (ex. drépanocytose, anémie, leucémie)

• Déshydratation
• La plupart des causes restent inconnues

• Cardiopathie congénitale

• Problèmes liés au placenta

• Troubles de coagulation sanguine

• Infections (ex. méningite)

• Déshydratation
Signes avant-coureurs et symptômes fréquents• Engourdissement ou faiblesse de la face, du bras, de la jambe

• Difficultés d’élocution

• Problèmes de vision

• Céphalée aiguë soudaine

• Étourdissement soudain
• Faiblesse d’un côté du corps

• Difficultés d’élocution

• Céphalée aiguë

• Troubles convulsifs

• Difficulté à rester éveillé et alerte en dehors des heures normales de sommeil et de sieste
• Nouveau-nés : troubles convulsifs

• Bébés : faiblesse d’un côté du corps habituellement constaté vers 4 à 8 mois :

- Préférence manuelle : à moins d’un an l’enfant ne devrait pas avoir une préférence constante pour une main

- Fait un poing d’une main seulement ou a les orteils recroquevillés d’un seul côté

- Utilisation réduite d’un côté du corps

Au départ, les nouveau-nés qui ont été victimes d’un AVC pourraient ne pas présenter des signes et des symptômes évidents, ainsi :

• La plupart présentent des troubles convulsifs; le plus souvent d’un côté du corps plutôt que de l’autre.

• Ils sont plus endormis et somnolents (léthargiques) que ce à quoi l’on pourrait s’attendre.

• Leur sommeil peut être interrompu par de courtes périodes où ils ne respirent pas – l’apnée du sommeil.

• L’hémiparésie (faiblesse d’un côté du corps) est habituellement constatée vers 4 à 8 mois

• Le seul signe d’hémiparésie est parfois une préférence pour une seule main, ou un seul pied, que l’enfant démontre avant l’âge d’un an; ceci arrive normalement après la première année de vie.

• Un autre signe d’hémiparésie peut être le maintien constant en forme de poing d’une main ou le recroquevillement des orteils d’un côté.

• Le développement de l’enfant peut être quelque peu retardé ou ils peuvent avoir des convulsions.

L’apparition très soudaine des symptômes suivants devrait être considérée comme un signe d’AVC :

• Trouble de la parole (parole empâtée ou paroles inappropriées) ou incapacité de parler

• Problèmes de vision, cécité ou vision trouble

• Engourdissement, faiblesse ou incapacité de bouger un côté du corps

• Mal de tête aigu

• Troubles convulsifs

• Modification de la vivacité, de la capacité de réfléchir clairement

• Étourdissement, perte d’équilibre, nausées et/ou vomissements accompagnés de certains des autres symptômes

L’accident ischémique transitoire (AIT) est une interruption temporaire de l’approvisionnement sanguin du cerveau. Sa durée est, en règle générale, de deux à 15 minutes; occasionnellement, les symptômes peuvent durer jusqu’à 24 heures. Les AIT ne causent pas de problèmes à long terme. Toutefois, ils peuvent être un avertissement que le patient a un risque plus élevé d’AVC. Les signes et les symptômes sont similaires à ceux de l’AVC ischémique, tel que noté plus haut.

Un caillot se forme dans une veine du cerveau (plutôt que dans une artère). L’AVC peut survenir si le caillot bloque le débit sanguin dans le cerveau.

Une condition plus rare, la thrombose sinoveineuse cérébrale (TSVC) peut arriver et causer un ACV. La TSVC est causée par la présence d’un caillot dans les veines et/ou les sinus du cerveau, soit des veines à la surface extérieure (superficielles), soit des veines profondément à l’intérieur du tissu du cerveau. Le caillot bloque le drainage du sang et des liquides du cerveau. Il peut causer l’enflure du cerveau, une pression accrue à l’intérieur du crâne ou un épanchement de sang dans le cerveau. La CSVT ne cause pas toujours un AVC.

Les signes et symptômes varient selon l’endroit où le caillot se forme et la vitesse à laquelle il s’y forme, ainsi qu’en fonction de l’envergure du blocage et de l’âge de l’enfant. Ils ressemblent à ceux d’autres troubles de la santé, ce qui complique le diagnostic.

 

Thrombose sino-veineuse cérébrale chez le nouveau-né :

Le diagnostic de la TSVC est plus difficile chez les nouveau-nés puisque les signes et les symptômes sont très généraux ou peu clairs et comprennent souvent les troubles convulsifs, l’enflure du cerveau, la difficulté à alimenter et la somnolence anormale chez un nouveau-né (léthargie).

 

Thrombose sino-veineuse cérébrale chez l’enfant :

Chez l’enfant, les signes sont notamment les troubles convulsifs, la céphalée, les vomissements, une fatigue, une diminution de l’éveil, une envie de dormir inhabituelle une léthargie ou une énergie moindre que la normale, une fièvre et la déshydratation.

L’AVC est causé par la rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau, qui cause souvent des lésions du tissu cérébral. L’AVC hémorragique est dû à l’affaiblissement d’un vaisseau sanguin, habituellement une artère, qui se met à couler ou se rompt et cause une hémorragie dans le cerveau. Cet épanchement de sang peut également augmenter la pression dans le crâne. Si cette pression devient importante le tissu cérébral compressé peut être endommagé. La rupture du vaisseau sanguin peut également priver d’autres parties du cerveau de sang.

 

Les symptômes suivants apparus très soudainement devraient être considérés comme ceux d’un AVC hémorragique :

• Soudaine céphalée violente, souvent accompagnée de vomissements en jet

• Changement soudain du niveau de conscience (confusion, baisse de vivacité et/ou difficulté soudaine à rester éveillé)

• Signes et symptômes d’un AVC : faiblesse ou engourdissement d’un côté du corps, troubles de la vision et de la parole

• Troubles convulsifs

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+